Rechercher
  • SOWIT

Optimisez la fertilisation de vos céréales dès le premier apport

Mis à jour : janv. 9

À l’approche de la fin du tallage, il est primordial de raisonner le premier apport de couverture sur vos céréales. En effet, dans des conditions défavorables de pluie, la maîtrise de la fertilisation permet de valoriser la moindre goutte d’eau. D'autant plus que la plupart des régions céréalières d’Afrique du Nord risquent une diminution des précipitations, décembre étant statistiquement le mois le plus pluvieux avec des niveaux allant de 50 à 200 mm selon les régions. Il est donc grand temps de se creuser la tête pour faire du premier apport azoté un facteur de rentabilité pour votre campagne agricole !



La bonne dose d’azote en lien avec vos contraintes environnementales


Les contraintes environnementales influencent grandement la prise de décision au premier apport de couverture. Les caractéristiques du sol (précédent cultural, pourcentage de matière organique, texture, structure et richesse en éléments nutritifs, microfaune) agissent sur la biodisponibilité de l’azote minéral et donc sur l’absorption de ce dernier par la végétation. À SOWIT, nous considérons que les sols constituent un puissant bio-réacteur à comprendre et valoriser à travers une meilleure prise en compte de l'hétérogénéité spatiale. Une même parcelle peut présenter différents types de sol et c'est bien dommage de ne pas le prendre en compte au moment de la fertilisation.


La base de toute stratégie de fertilisation est de commencer par évaluer les objectifs de rendements dans les conditions de champs et de campagne (Guennouni, 2017). Un excès d’azote peut causer une verse qui occasionne une perte de rendement et de qualité, ainsi qu’une difficulté à moissonner. Par ailleurs, il encourage la croissance végétative aux dépens de la qualité du grain tout en augmentant la sensibilité aux maladies cryptogamiques. Raisonner les objectifs est important pour rationaliser les coûts et limiter les effets négatifs sur l'environnement : plus ce n'est pas forcément mieux !


L’apport au meilleur moment pour tirer le meilleur des précipitations


Le climat est un paramètre à considérer pour choisir la date du premier apport, en particulier les prévisions de pluviométrie. L'objectif est d’éviter d'une part la volatilisation de l’azote à cause d’un manque d'eau et des températures élevées après l’épandage des engrais et d'autre part le lessivage d’azote suite à de fortes précipitations.


Le meilleur moment, c'est aussi celui où la culture peut tirer avantage de la fertilisation pour se développer au mieux. Le stade d'épi 1cm consécutif à la fin du tallage constitue la meilleure occasion pour homogénéiser votre parcelle au moment de la reprise de croissance de la culture. L'idée est de mettre la parcelle dans les meilleures conditions en vue de la seconde fertilisation de couverture à pleine montaison (dernière feuille étalée) qui visera à chercher le rendement et la qualité. C'est pour cela que nous accompagnons les agriculteurs pour valoriser chaque goutte d'eau et répartir au mieux leur dose d'azote afin d'amener les parcelles à bon port pour le deuxième apport de couverture.



La dose au bon endroit pour optimiser le rendement de votre parcelle


Pourquoi moduler votre apport d'azote ? Parce qu'une zone de votre parcelle peut avoir besoin de 10 unités d'azote alors qu'une autre de 50 unités. Une nutrition tantôt excédentaire, tantôt déficitaires cause des problèmes de rendement et de qualité en plus d'affecter vos économies et l'environnement. Les cartes de modulation de l’azote vous permettent alors de répartir vos doses d’azote selon les différents besoins des culture à l'échelle intraparcellaire.

La bonne nouvelle c'est que vous n'avez pas besoin d'avoir le dernier épandeur équipé de la dernière console de modulation GPS, SOWIT peut vous fournir un zonage simplifié adapté à vos capacités d'intervention. Pour cela, les images acquises par drone ou satellite permettent d’évaluer le niveau de biomasse et de scinder votre parcelle en plusieurs sous-parcelles présentant des potentiels de rendement et besoins azotés différents.


N’attendez plus ! Optimisez vos rendements et sauvegardez vos terres tout en faisant des économies . L’azote représente près d’un tiers de vos coûts opérationnels, il est temps d’en tirer le meilleur.

132 vues

contact@sowit.fr

Nanterre RCS - 833 085 780

SOWIT S.A.S

32 Rue Raspail, 92300  / Incubé à Station F, Paris