contact@sowit.fr

Nanterre RCS - 833 085 780

SOWIT S.A.S

32 Rue Raspail, 92300  / Incubé à Station F, Paris

Rechercher
  • SOWIT

La dernière fertilisation de couverture sur céréales : quitte ou double ?

Beaucoup trop d'agriculteurs célèbrent encore la pluie en déversant des quintaux d'ammonitrate sur les parcelles sans appréhender avec précision les besoins des cultures, les spécificités des parcelles et des différentes zones qui les composent. Peut-on imaginer un médécin qui prescrit des compléments alimentaires sans connaître les carences de son patient ?


Célébrer la pluie comme il se doit


Le stade dernière feuille étalée (DFE) s’approche. C’est le bon moment pour une fertilisation bien raisonnée, et il n’existe pas de mieux qu’un raisonnement intra-parcellaire !

Une étude a montré que la modulation intra-parcellaire du 2ème apport d’azote du blé peut générer des économies d’azote de 16€/ha et des gains de rendement de 3 q/ha (1).

D’ailleurs, la modulation de la fertilisation azotée peut augmenter la production de blé entre 1% et 10% tout en offrant des économies de fertilisation azotée entre 4% et 37% (2). Faut-il vraiment célébrer la pluie en versant des quintaux d’engrais là où il ne le faut pas ?



Relever un double défi


Lorsque vous positionnez votre deuxième apport de couverture entre DFE et gonflement, vous êtes doublement gagnant. Cet apport permet de gagner de 2 à 3 quintaux et de 0,2 à 0,3 % de taux de protéines (4). En effet, l’azote absorbé entre épiaison et floraison se traduit principalement par une augmentation de la teneur en protéines des grains (3).

Après floraison, le nombre d’épis et de grains est déjà fixé (3), mais pas le poids de vos grains ! 80% de l’accumulation de la matière sèche du grain provient de la photosynthèse post-floraison (5). Ne manquez pas le sprint après avoir couru tout le marathon !



Prêt pour le jour favorable ? Préparez la bonne dose moyenne et ajustez l'épandeur


Un apport azoté en DFE est crucial, mais il faut savoir le valoriser. La première clef pour une utilisation optimale de l’engrais azoté est de s'assurer d'avoir 15 mm de pluie les 2 à 3 jours suivant l’apport. La deuxième clef, purement technique, permet d’éviter des pertes pouvant dépasser 2 quintaux par hectare et 0.4% de protéines (5) consiste à bien raisonner la dose moyenne en fonction du potentiel de chaque parcelle et de maîtriser le réglage de l'épandeur.


Pour ce dernier apport, il faut épandre au moins le tiers restant des besoins de la culture, en tenant en considération les pertes causées par les perturbations durant les absorptions des apports précédents. SOWIT vous propose de diagnostiquer le statut azoté de vos céréales et colza. Les modèles agro-météorologiques calibrés sur plusieurs régions d’Afrique permettent ainsi de diagnostiquer les besoins de la culture, raisonnez la meilleure dose et la moduler pour chercher le meilleur rendement.


Connaître ses besoins azotés par m² c’est aujourd'hui possible, même si vous ne disposez pas d’un épandeur GPS, SOWIT vous fournit des cartes avec un zonage simplifié selon vos exigences. Qu’attendez vous pour augmenter vos marges ?


(1): Alpa., 2011. “Et si j’optais pour l’agriculture de précision ?”. Consulté à http://www.alpa-is4a.fr/upload/produit_fiche/lg_1_1499335970_Plaquette_AP_g%C3%A9n%C3%A9rale.pdf

(2): Balafoutis A., Beck B., Fountas S.,Vangeyte j., Van der Wal T., Soto I., Gómez-Barbero M., Barnes A., Eory V., 2017. “Precision Agriculture Technologies Positively Contributing to GHG Emissions Mitigation, Farm Productivity and Economics”, MDPI,9(8), 1339.

(3): Helene L., Benjamin P., Cynthia T., 2017. “Fertilisation azotée du blé : quelles conditions pour le pilotage en 2017 ?”. Consulté à l’adresse https://www.semencesdefrance.com/actualite-semences-de-france/fertilisation-azotee-ble-conditions-pilotage-2017/

(4): Wikiagri., 2019. “Fertilisation azotée bien ajustée, taux de protéines amélioré”. Consulté à l’adresse https://wikiagri.fr/articles/fertilisation-azote%CC%81e-bien-ajuste%CC%81e-taux-de-prote%CC%81ines-ame%CC%81liore%CC%81/20310

(5): Arvalis., 2013. “Teneur en proteines des bles : relever le double defi agronomique et economique “. Consulté à l’adresse https://www.arvalisinstitutduvegetal.fr/arvalis-se-mobilise-pour-relever-la-teneur-en-proteines-des-bles-francais-@/_plugins/WMS_BO_Gallery/page/getElementStream.jspz?id=23905&prop=file

29 vues